À propos de Fabien Dreuil

Fabien Dreuil, scénariste, illustrateur et musicien

Passionné de bande dessinée, de cinéma, de dessin, de peinture et de musique depuis sa plus tendre enfance, Fabien Dreuil est un artiste d’origine française au parcours atypique. Professionnel en reproduction des grands maîtres de la renaissance et de l’impressionnisme dès l’âge de 14 ans, il parcourt tout d’abord l’Europe, passant de la musique à la peinture pour gagner sa vie et parfaire son éducation artistique. La musique le transporte jusqu’en Amérique du Nord.

Il travaille un temps à New York puis découvre Montréal où il décide de s’installer durablement. Auteur d’un roman pour enfant Garibaldie au royaume des plaines dorées (aux Éditions Persée), il travaille également dans le cinéma en tant que coordinateur de projet et d’artistes et crée des illustrations pour les couvertures de romans aux éditions Pierre Tisseyre. Story-boarder pour de nombreux projets, il co-scénarise la bande-dessinée Nevada ( aux éditions Glénat) qui remporte le prix Réal Fillion au Festival de la bande dessinée de Québec en 2014.

Fabien travaille actuellement sur cinq projets de bandes dessinées. Parallèlement, il développe une série de dessins animés à Montréal.

Projets en cours – 2019

  • Burning Man : roman. Genre : Roadtrip (en cours)
  • Un conte de fées : scénarisation BD, publication courant 2019, magazine Spirou (Éditions Dupuis). Dessin et couleur : Valériane Labroche. Genre : Comique/Fantastique
  • Peintures à l’huile intéractives et sonores : innovation et invention
  • Malsum : scénarisation BD, découpage finalisé sur format cinéma et bande dessinée. Genre : Policier. Scénario en proposition de vente.
  • Incroyable Cirque : co-scénarisation en série de dessins animés avec Marie-Pierre Rodier. Genre : Aventure
  • Le rêve de Berthe : Scénarisation de courts métrages de films avec des marionnettes et des humains. Genre : Comique
  • Le portail Fantôme : Scénarisation et direction d’un documentaire sur le monde des esprits, sa possible réalité vue par les yeux et l’âme des Mi’kmaq de Lennox Island.
  • Les boîtes blanches : Des petits studios photos miniatures reflètent la réalité morbide de notre environnement, telle une dernière exposition projetée dans un avenir dont nous pouvons encore éviter le désastre.